© Marc Faivre 2014 - 2019 Tous droits réservés. Site réalisé par Agence Fabian Fischer

06 17 41 39 82 - marcfaivre22@yahoo.com

  • Facebook Marc Faivre
  • Instagram Marc Faivre
  • YouTube Marc Faivre

1/1
Marc Faivre Femmes au Pluriel
Femms au Pluriel Marc Faivre

Écrivaine à succès traduite dans plusieurs langues, la très séduisante Ysabelle Lacamp a aussi prêté son talent au grand écran et à la télévision. L’auteure franco-coréenne a accepté, de bonne grâce, pour Femmes au Pluriel, de rendre hommage à toutes les mères, à travers la sienne. Le texte est beau, simple et élégant.

 

Comme chaque jour, la femme partit dans la montagne ramasser du bois. Arrivée à mi parcours, elle ressentit les premières douleurs mais poursuivit tâche et chemin. Enfin, le soleil tomba dans la mer. Alors elle s’arrêta, embrassa du regard l’océan, s’allongea à même le sol et accordant le rythme de son cœur à celui des entrailles de la Terre, elle accoucha. Puis, se saisissant du petit couteau à découper le poisson qui ne la quitte jamais, elle trancha le cordon ombilical et sans plus de façon, redescendit le sentier d’un pas lent, son chargement sur la tête et son enfant sur le bras.

C’est quoi être femme ? C’est quoi être mère ? Se poser la question touche à l’abstraction et pourtant quand je songe à la mienne, ne me viennent que des images d’une douceur infiniment prosaïque: la serviette bleue dans laquelle elle étouffait ses larmes quand mon père partait en voyage, l’alphabet avec lequel nous apprenions toutes deux à lire le français, cette maman perfectionniste qui cuisinait comme une reine le bœuf bourguignon mais retrouvait ses racines coréennes en confectionnant sonKim chi ou en collant les couvertures de mes livres d’école à l’aide de grains de riz (cuit).

Petits cailloux lisses balisant le quotidien de l’enfance…

Terre mère rassurante enveloppant nos premiers pas… Mais aussi, Femme océan, mer immense, matrice de notre imaginaire, premier être à nous initier aux mystères de la féminité, vous nous aurez transmis les principes sacrés de la Terre : nourrir et protéger, mais comprendrons nous un jour le sens de votre abnégation à moins, à notre tour, de devenir mères ?